Biographie

Le projet de groupe est né autour des compositions de Yoanna Diaz.

De sa rencontre avec Jean-Marc Larroze en 2014, bassiste aux influences et au parcours musical atypique, va naître le groupe YODI. Pendant deux ans, un début de recherche artistique est amorcé avec des représentations en duo « voix-basse ».

La formule pourrait se suffire à elle-même, tant les éléments ainsi agencés sont efficaces, dans une sobriété qui permet à la voix profonde de Yoanna de prendre toute sa dimension; la basse particulièrement originale de Jean-Marc soulignant d’une ligne mélodique les sonorités très expressives dont la chanteuse a le secret.

Puis en 2016 le groupe va connaître un nouvel essor avec l’arrivée de Julio Portilla, dont le charango va colorer les mélodies grâce à son toucher virtuose.

 

Yoanna Diaz est née au Pays-Basque, elle a baigné dans l’univers de la création dés son plus jeune âge au côté de son père espagnol et poète, le chanteur et guitariste Paco Diaz. Ce dernier va lui faire découvrir le monde de la musique, intimement lié à celui de la poésie ; notamment l’univers de la nouvelle chanson chilienne, riche des artistes comme Violeta Parra, Atahualpa Yupanqui, Victor Jara , Mercedes de Sosa.

Yoanna est imprégnée de cet univers, mais est aussi influencée par la musique du monde, la musique brésilienne contemporaine (Vinicius de Moraes, Maria Bethania, Maria Creuza…), des groupes plus actuels comme Beirut, Cocorosie, Patrick Watson, Lhasa de sela…
Elle choisit principalement l’espagnol, sa langue de cœur, pour traduire ses émotions.
Yoanna suit son père et son guitariste mandoliniste Michel Claudio.
Elle chante à leurs côtés pendant plus de six ans, au fil des projets, des tournées. Alors, créer son propre groupe devient une évidence, et ce sont les débuts de« Yoanna Diaz » en 2012, aux côtés de Patrice Têtevuide, guitariste au pays basque.
Le groupe se développe rapidement, connaît plusieurs configurations, avec l’arrivée de musiciens professionnels. Ils enchaînent les concerts et restent en exercice durant deux ans, avant que YODI ne voie le jour.

Jean-Marc Larroze-Francezat est originaire de Pau, il débute par l’apprentissage de la basse électrique avec Pascal Thibault avant d’intégrer le Conservatoire pour étudier la contrebasse classique avec Bernard Salles comme professeur. Là, il étudie aussi l’harmonie musicale et intègre l’orchestre classique de l’UPPA.
Il part ensuite vivre dans les Landes, à Dax où il découvre la Musique afro-cubaine en intégrant une formation autour de Peruchin Jr, musicien cubain, et d’Eric Oberlé, percussionniste.
Il enseigne la Basse électrique au sein du CMR (centre musical rural) depuis 2005, où il dispense un enseignement des musiques modernes, assure l’encadrement de groupes.
Ils se produit régulièrement dans plusieurs groupes, dans un éventail allant de la chanson française au Rock , avec une volonté d’élargir ses horizons musicaux et d’enrichir ses expériences.
Il accompagne le chanteur de reggae Jamaïcain Ras Daniel Ray en 2013 avant de participer à la création du groupe YODI.

Julio César Portilla est né dans la ville de Chachapoyas, au Nord du Pérou. Musicien autodidacte dès son enfance, il s’est initié à cet instrument bien singulier venant des Andes lui permettant d’interpréter ces sons puisés dans un monde invisible, un monde transcendant, le Charango.
Il a commencé la musique à travers les enseignements de son oncle et maître MarcoTuesta Arana, qui a pu lui transmettre les secrets du Charango.
Julio César fait partie intégrante du groupe Illarek formé en 2006. Illarek est engagé dans la lutte pour la préservation de l’environnement et de l’identité culturelle au Pérou.
A l’issue de la sortie de 4 albums, il est reconnu sur la scène nationale péruvienne et a étendu son rayonnement en Amérique centrale, au Nicaragua.
Actuellement, il vit en France et engage une étape importante de sa vie pour consolider sa carrière d’artiste soliste en Charango